Réflexions sur la couleur jaune chez le Flat

Dans une newsletter de la Flatcoated Retriever Society de l'année 1992, Read Flowers (Fenrivers Kennel), et Brenda Phillips (Exclyst Kennel) nous livrent leur point de vue et celui de la Flatcoated Retriever Society sur le flat jaune et les raisons de son éviction des lignées. Comme notre portail se veut en langue française, nous vous proposons une traduction de ces articles. Merci à notre traducteur, Steeve Hodgett.

read_flowers1read_flowers2read_flowers3

 

FLATCOATED  JAUNES


Au cours de la dernière décennie, un petit nombre de chiots Flatcoat jaunes ont été produits et élevés. L'apparition de ces animaux peu habituels a suscité un intérêt considérable, et les opinions quant à leur intérêt sont fortement divisées.
Votre Comité a suggéré que certains de ses membres tentent une évaluation équilibrée de la situation.
Je pense qu'il est nécessaire de remonter aussi loin que possible dans le passé et de spéculer un peu, de manière à construire une image des premières années de notre race.
Vers la fin du 19ème siècle, les Curlys perdaient faveur et les Labradors et les Goldens n'étaient pas encore reconnus par le Kennel Club comme des races distinctes, même si quelques propriétaires clairvoyants les utilisaient pour le travail. Les Flatcoats étaient la race prédominante de retriever, les "chiens de gentilhomme" comme mon Père les décrivait, et sans doute il y avait de nombreux chiens de travail de grande classe parmi eux. A cette époque, les Flatcoats étaient sans égal dans les trials.
L'aptitude au travail, et non seulement le pedigree, était la chose recherchée ; et qu'est-ce qui était plus intelligent que d'utiliser un croisement Flatcoat judicieux pour aider à améliorer des vertus ou à éliminer les défauts dans les races émergentes et de leur donner une base génétique plus large lorsqu'ils étaient si peu nombreux?
Ces croisements seraient devenus membres des races qu'ils ressemblaient le plus, et je le répète, tant qu'ils travaillaient bien, il n'y avait pas de problème.
Dans le cas d'un Flatcoat croisé Golden, les noirs seraient tous porteurs du gène jaune, et je connais plus d'un tel croisement au fil des ans. Le croisement Flatcoat / Labrador était moins susceptible de produire le jaune, mais certains chiens jaunes et des noirs portant le jaune ont dû en résulter.
Plus tard, nous savons que le succès des Flatcoat a diminué rapidement à partir du début de la Grande Guerre. Golden et Labradors sont devenus les races les plus populaires, et en jeune garçon, j'ai compris que les quelques Flatcoats que je connaissais étaient de "l'ancien genre démodé:"
don-of-gerwinDans les années vingt, il semble évident que les exigences d'inscription étaient assez aléatoire, car à ce moment-là un certain chien "DON DE GERWYN" apparaît à la fois dans les pedigrees de Flatcoat et de Golden, et il est décrit comme un "chien brun."
En 1946, notre race était encore plus rare, six ans ou plus s'étant écoulés avec peu ou pas d'élevage, et des croisements ont été faits pour garder les lignées Flatcoat. La roue avait fait un tour complet.
Ensuite, nous avons eu la période où les inscriptions "sur feuillet rose" ont été autorisées. Après les longues années de guerre, les gens re commençaient à faire sports et loisirs. Avec l'assouplissement des restrictions de voyage, la chasse et les expositions canines ont pu reprendre, et il y avait beaucoup de chiens à travers le pays qui avaient changé de mains, avaient été retrouvé sur les lieux bombardés, ou devenus non identifiables pour des centaines de raisons. Certains d'entre eux étaient des très bons spécimens, et le KC leur permis d'être inscrits sur un "feuillet rose".
Il était nécessaire de présenter l'animal à un specialiste de sa race supposée, et si l'expert décidait qu'il était un spécimen typique, le feuillet était signé et l'animal inscrit sur le registre «B». Sa progéniture étaient admissibles à l'enregistrement complet KC et pouvait participer aux concours de beauté ou de travail. Le pedigree était déclaré "Pedigree inconnu» après le nom du chien trouvé. Une autre source possible de sang étranger pour n'importe quelle race.
Dans les années cinquante, j'ai même vu un Curlycoat jaune à une exposition.
Ce qui précède est destiné à expliquer ma conviction qu'à cette période toutes les races de retriever avaient des liens de sang étroits et imbriqués.
Après plus de quarante ans d'élevage plus soigneusement documenté, cependant, la situation a évolué. La majorité des Curlys, Flatcoats et Goldens sont produits avec les standards de la race en ligne de mire, et il me semble qu'il y a plus de différences entre les races qu'autrefois. La situation des Labradors est différente parce qu'ils ont une tellement forte orientation "travail" qu'ils n'ont pas toujours été produits conformement à la norme. Néanmoins, les Labradors de travail sont généralement de bons animaux avec un bon tempérament.
Nous, en Flatcoats, avons une race dont la popularité augmente et la qualité s'améliore, en particulier ces quinze dernières années. La race, qui a été si soigneusement entretenue par les puristes, qui ont réuni les lignées qui étaient disponibles en 1946, est devenue un produit très intéressant, agréable à regarder et apte au travail pour lequel il a été conçu.
Quant à la santé, à la fois des yeux et des hanches, nous sommes meilleurs que Goldens ou Labradors. Leurs éleveurs ont raison de nous envier à cet égard.
Nos couleurs standard sont le noir et le foie, mais j'espère avoir démontré que le gène jaune a probablement toujours été présent. Il s'agit d'un gène récessif qui ne peut donner lieu à un chiot jaune que si les deux parents en sont porteurs. Il peut rester caché pendant plusieurs générations jusqu'à ce que les conditions requises soient réunies.
Il pourrait probablement être éliminé par un programme d'élevage sélectif strict. Je doute que le résultat en vaudrait la peine, et qui sait ce que nous pourrions perdre en même temps que le gene jaune?
Avec le stock actuel et moyennant de l'élevage soigneux et sélectif, nous sommes en mesure de continuer à améliorer à la fois la robustesse et le type à l'avenir, et je serai surpris si cela ne se produit pas.
Si l'un de nous devait produire des jaunes dans une portée, il y a plusieurs actions possibles. Premièrement : les élever pour la vente. J'ai vu une annonce il y a un an ou deux qui disait : "Flatcoats jaunes, la nouvelle variété à la mode". Sans commentaire !
On pourrait immédiatement les supprimer, mais c'est peut-être un chemin trop dur à prendre. J'ose espérer que je serais capable de le faire.
Le propriétaire de l'étalon doit être informé de la situation, et des précautions supplémentaires prises par la suite, avec les deux parents, de façon à essayer de ne pas faire reproduire ensemble des animaux qui ont tous deux produits du jaune.
Si les chiots jaunes sont élevés, ils doivent être transmis sans papiers, ou avec le formulaire d'inscription portant la mention "Descendance pas admissible à l'enregistrement". Si pour une raison très convaincante, il est devenu plus tard souhaitable de faire reproduire un tel chien, l'interdiction pourrait être révoquée uniquement par l'éleveur.
J'espère que nous ne serons jamais obligés de modifier notre standard de la race pour y inclure les jaunes. Si nous le faisions, je crois qu'il y aurait une plus grande chance d'introduire des croisements dans la race, avec tous les risques de problèmes de l'œil, de la hanche et autres que ces animaux pourraient apporter.
Le Comité a examiné cette question très attentivement, et avec beaucoup de réflexion et d'expérience, nous avons convenu de recommander cette ligne de conduite. Nous espérons que vous serez en mesure de nous soutenir dans les meilleurs intérêts de la race.

Read Flowers


brenda_philipps_web


LE FLATCOAT JAUNE

Il est considéré par la Flatcoated Retriever Society contraire à l'éthique de faire reproduire des Flatcoated Retrievers jaunes. Les raisons sont les suivantes :
Que le Flatcoat jaune est très similaire à la Golden Retriever. Il ne serait pas bénéfique que les deux races se ressemblent si étroitement.
Que si dans l'avenir Flatcoats jaunes et Golden Retrievers étaient mélangés, puis à nouveau reproduit sélectivement afin de retrouver des Flatcoats noirs, il faudrait veiller à ne pas transférer les défauts génétiques des Golden Retrievers comme leur plus grande incidence de dysplasie de la hanche, OCD, PRA et des Cataractes.

Conseils à l'éleveur de Flatcoats jaunes :
Si vous souhaitez élever ces chiots, lorsque le temps de l’inscription arrive vous avez deux options :
1. Enregistrez vos chiots, mais utiliser l'avenant que vous êtes autorisé à utiliser sur n'importe lequel de vos chiots. (B) Descendance pas admissible à l'enregistrement. Le (B) est seulement ajouté à la colonne d'endossement. Ceci a l'avantage pour la race d’avoir connaissance des chiots jaunes. La Société conseille cela. (S'il vous plaît, dîtes également aux nouveaux propriétaires de vos autres chiots que s'ils se reproduisent dans l'avenir, ils ont une chance sur deux de produire des chiots jaunes).
2 Ne pas inscrire les chiots jaunes. Si vous avez 6 noirs et 2 jaunes, et vous enregistrez seulement les 6 Noirs sur votre formulaire vert, les jaunes ne peuvent alors jamais être enregistré par la suite. La Société serait reconnaissant d’être informée que vous avez produit ces chiots.

Conseils à l'éleveur d'un producteur jaune connu :
Avant toute reproduction de Flatcoat, tenir compte de la qualité globale de votre chien ou chienne, son tempérament, son type et de la construction par rapport à la norme de la race, de sa solidité quant aux hanches, aux yeux et aux autres problèmes génétiques, aussi son instinct naturel de chasse et son aptitude au travail. Si votre Flatcoat échoue dans ces domaines, il ne devrait pas se reproduire de toute façon.
Si votre Flatcoat est exceptionnel, on peut envisager la reproduction avec soin. Mais vous devez toujours être transparent vis-à-vis de ce problème comme pour tout problème.
Il serait souhaitable d'envisager de ne pas faire reproduire votre producteur connu avec un autre producteur connu.
Si vous faites reproduire votre producteur connu, avertissez toujours  vos nouveaux propriétaires de chiots de la possibilité de produire des jaunes, ou d'autres problèmes héréditaires qui pourraient survenir. Toujours les conseiller d'avoir les hanches et les yeux testés avant la reproduction de leurs Flatcoats.

Brenda Phillips