Avant d'aborder le sujet de la génétique de couleur de robe du flatcoated retriever, nous allons faire un tout petit rappel des bases de génétique

Bases fondamentales de génétique

La cellule, le noyau cellulaire, l'ADN

La cellule est la plus petite unité structurelle des organismes vivants.
Elle est composée d'une membrane, d'un cytoplasme, et d'un noyau.

Le noyau cellulaire contient l'ensemble du génome de l'individu. Le support de cette information héréditaire est l'ADN : acide désoxyribonucléique. Il est capable de se dupliquer et de se transmettre selon les lois de l'hérédité. L'ADN associé à des protéines forme les chromosomes

Les chromosomes, la mitose et la méiose.


Le noyau cellulaire du chien contient 78 chromosomes, c'est-à-dire 39 paires. Chaque paire est constituée d'un chromosome hérité du père et d'un hérité de la mère de l'individu.

Les deux modes de division cellulaire sont :

  • La mitose ou division équationnelle : c'est la transmission intégrale du message génétique aux cellules filles.

  • La méiose : cette division est propre à la lignée germinale qui conduit à la production des gamètes (ovules et spermatozoïdes) ; elle conduit après plusieurs étapes à la séparation des chromosomes au sein d'une même paire (chromosomes homologues).Chaque gamète ne sera porteuse que de la moitié du génome (39 chromosomes), matériel génétique provenant en quantité à peu près égale du père et de la mère.

Chaque chromosome est découpé en petites séquences d'ADN appelées " gènes ".

Le gène, le génome, le locus et les allèles.

Le gène est l'unité d'hérédité. C'est une séquence d'ADN portant l'information codant pour la synthèse de protéine de structure.
Le gène est une entité stable et un changement dans sa séquence est une mutation.
L'ensemble des gènes représente le génome.


La localisation du gène sur le chromosome est appelé locus (pluriel : loci)
Les allèles, correspondant aux différentes formes du gène, occupent le même locus.
Un même gène peut revêtir plusieurs formes alléliques et donc avoir des effets différents (produire des protéines différentes).
Les allèles sont désignés par des lettres de l'alphabet ; la forme allélique sauvage (c'est à dire originelle, celle qui n'a pas subi de mutation) est différenciée de ses mutations par un +.

Homozygotie et hétérozygotie

On dit d'un sujet qu'il est homozygote pour un locus donné lorsque ses deux allèles hérités du père et de la mère sont identiques.
Un sujet hétérozygote aura donc pour un locus donné un allèle paternel différent de l'allèle maternel.

Dominance et récessivité

Un allèle est dit dominant lorsqu'il manifeste toujours son caractère même en présence de l'allèle récessif, c'est-à-dire à l'état homozygote ou hétérozygote. Un allèle récessif ne s'exprime qu'a l'état d'homozygote, c'est-à-dire en présence de l'allèle homologue identique.

Génotype et phénotype

Le génotype est le patrimoine héréditaire de l'individu, c'est-à-dire l'ensemble des gènes dont il est porteur, que ceux-ci s'expriment ou non.

Le phénotype est l'expression du génotype, c'est l'ensemble des caractères exprimés.