Index de l'article
Dysplasie coxo-fémorale et dysplasie du coude.
la dysplasie coxo fémorale
La dysplasie de coude
Toutes les pages

La dysplasie coxo-fémorale, plus communément appelée dysplasie de la hanche, et celle du coude, sont deux affections de l’appareil ostéo-articulaire particulièrement répandues dans l’espèce canine. Elles affectent préférentiellement les races de grande taille à croissance rapide faisant de nos retrievers des sujets particulièrement exposés.

La dysplasie résulte d’une malformation de l’un des composants de l’articulation. Une articulation est le point de rencontre entre deux ou plusieurs os, unis entre eux par des ligaments, et destinés à être mobiles l’un par rapport à l’autre. Elle est entourée d’un manchon protecteur appelé capsule articulaire. Les surfaces osseuses en contact sont appelées surfaces articulaires et sont recouvertes d’un cartilage destiné à faciliter les mouvements des os entre eux, l’ensemble baignant dans un liquide appelé liquide synovial et qui fait office de lubrifiant.

Lorsqu’une articulation est dysplasique, les mouvements qui s’y effectuent sont soumis à des contraintes mécaniques anormales qui conduisent à une usure prématurée puis une destruction des cartilages et des extrémités osseuses aboutissant à la constitution de lésions d’arthrose. Celle-ci se traduit cliniquement par une douleur et une boiterie handicapant plus ou moins l’animal.

Que ce soit celle de la hanche, du coude, ou de toute autre articulation (genou), ces affections ont un point de départ génétique et sont donc transmissibles à la descendance. Le premier traitement est donc préventif et consiste en un dépistage systématique des sujets atteints afin de les écarter des circuits de reproduction.